jeudi 4 octobre 2012

L'automne étend (lentement) son empire


Parc national de la Mauricie, 30 septembre.



 

6 commentaires:

  1. Photos superbes.
    Titre de billet génial. :)

    RépondreSupprimer
  2. Magnifiques photos ! L'automne est vraiment ma saison préférée ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Oh my god ! Es-tu en train de me narguer ?
    Non, sérieusement, j'adore ces photos. Mon ancien chez-moi en campagne me manque...

    RépondreSupprimer
  4. Merci à vous trois !
    C'est vrai que le Parc national de la Mauricie est superbe et particulièrement photogénique. En plus, en automne (qui est aussi ma saison préférée ;-) )les paysages sont encore plus saisissants (pas étonnant qu'une des traditions annuelles de ma mère était "d'aller voir les feuilles d'automne au parc"). En tout cas, c'est ressourçant d'aller dans cet endroit, coin de nature préservé, qui fait oublier le tumulte de la ville (à moins de 40 minutes de Trois-Rivières, c'est d'autant plus appréciable...)

    RépondreSupprimer
  5. que de poésie dans ces photos:))))

    BRAVO POUR VOTRE MAGNIFIQUE BLOG

    Je m'appelle Pierrot
    permettez-moi de vous offrir
    une de mes chansons
    qui parle de La Tuque et Trois-Rivieres
    et dont les paroles et musique
    se retrouvent sur

    www.demers.qc.ca
    chansons de pierrot
    paroles et musique

    LE CAMIONNEUR

    COUPLET 1

    j’suis su l’camion 60 heures par semaine
    j’t’aime

    des fois j’triche un peu
    j’fais des heures pour nous deux
    on dormira plus tard
    quand on s’ra des beaux vieux

    moi je vis juste pour toé
    j’ai hâte à fin de semaine
    j’t’aime

    de cogner du marteau
    quand tu fais du gâteau
    t’es si belle au fourneau
    mais j’veux mieux pour ma reine

    REFRAIN

    suffit qu’tu m’dises
    que tu veux changer la cuisine
    enlever l’comptoir à melamine

    pour que la route
    entre La Tuque et Trois-Rivières
    soit la plus belle de l’univers

    COUPLET 2

    j’dors dans l’camion
    4 nuits par semaine
    j’t’aime

    3 heures du matin
    réveille par la fiam
    mon p’tit lit dans cabine
    est ben trop grand pour rien

    j’ai des idées
    pour la salle à manger
    j’t’aime

    j’ai ben hâte d’en jaser
    autour d’un bon café
    j’ai acheté les néons
    ceux qu’tu m’avais d’mandés

    COUPLET 3

    j’suis sul’camion
    quand la neige a d’la peine
    j’t’aime

    quand le vent trop jaloux
    la garoche entre mes roues
    j’ai autour du c.b.
    un vieux chapelet jauni

    tu m’l’as donné
    en pleurant comme une folle
    j’t’aime

    parce que t’es ben croyante
    pis t’as peur quand y vente
    à soir ton camionneur
    rentrera plus d’bonne heure

    REFRAIN FINAL

    suffit qu’tu m’dses
    qu’cest ben plus beau dans ta cuisine
    parce que mes bras en melamine

    te lèvent dans airs
    entre La Tuque et Trois Rivières
    toi la plus belle de l’univers

    suffit qu’tu m’dises
    qu’c’est ben plus beau dans ta cuisine
    parce que mes bras en mélamine

    te lèvent dans airs
    loin de la Tuque et Trois Rivières
    toi la reine de mes je t’aime
    toi la reine de mes je t’aime



    Pierrot,

    vagabond céleste

    Pierrot est l'auteur de l'Île de l'éternité de l'instant présent et des Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots. Il fut aussi l'un des tous premiers chansonniers du Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route, quelque part avec sa guitare, entre ici et ailleurs...

    Pierrot
    vagabond céleste
    www.reveursequitables.com
    www.enracontantpierrot.blogspot.com

    www.tvc-vm.com/studio-direct-2-35-1/le/vagabond/celeste/de/simon/gauthier

    MARDI
    5 FÉVRIER 2013
    21HEURES
    Le Gambrinus, 3160 boul. des Forges, Trois-Rivières ; 918-691-3371. Le vagabond céleste accompagné du musicien Benoit Rolland.
    www.simongauthier.com

    LE VAGABOND CÉLESTE - SIMON GAUTHIER





    mardi
    2avril, 20 h 00


    Pierrot rêve de tout changer; il troque sa maison contre une paire de bottes, pour aller plus loin dans sa vie ! Depuis, il parcourt le Québec. Le rencontrer, c'est recevoir un grand souffle de poésie qui nous étreint, comme des bras chauds venus nous réconforter durant une nuit d'hiver sans abri ! Un récit émouvant, porteur d'avenir.

    www.simongauthier.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les bons mots et la chanson, Simon !

      Supprimer