jeudi 18 mai 2017

Anniversaire atlantique

Il n'est pas fréquent que je traite de sujets personnels ici; je ferai exception aujourd'hui. Ce jour est en effet particulier : c'est la première fois depuis huit ans, étant donné les Imaginales, que je ne suis pas auprès de Frédérick pour célébrer son anniversaire. Anniversaire qui mérite d'être souligné, car le quotidien est une fête en compagnie de mon complice. Merci d'être tel que tu es Frédérick !

Frédérick dont la fête avoisine d'ailleurs celles de nos vieux fils félins (pour nous, ils sont littéralement comme des enfants), qui célébreront bientôt leur âge honorable de 14 et 15 ans. 

Mémorable anniversaire, Frédérick, Éden (sur la photo avec Frédérick) et Crapule !

 


jeudi 11 mai 2017

Presque juin (déjà)


Ma dernière mise à jour datait de l'équinoxe du printemps (pile en même temps que le Salon du livre de Trois-Rivières)... Printemps à présent pratiquement révolu, mais qui promet encore des surprises emballantes, comme la prévente 2017 des Six Brumes. Quatre parutions + la République du centaure, cette année, et pas n'importe lesquelles ! La ruche, de Michèle Laframboise, roman de science-fiction érotique dont je suis en train d'effectuer la direction littéraire, Horrificorama, collectif conçu pour les amateurs d'horreur, qui rassemble 15 auteurs aguerris du genre, et Vivre (gagnant du concours "Sors de ta bulle"). Le quatrième, mais non le moindre : Écrire et publier au Québec : les littératures de l'imaginaire, guide à six mains (Geneviève Blouin, Isabelle Lauzon et Carl Rocheleau) qui s'annonce incontournable pour les aspirants et aficionados du genre, à l'instar du Petit guide de la science-fiction au Québec (Jean-Louis Trudel) qui, lui, fut disponible en primeur au Congrès Boréal.


Congrès Boréal dont je reviens ravie, avec ses traditionnelles discussions amicales et professionnelles, ses tables rondes, sans oublier une fin émouvante. Il y a plus de dix ans que j'ai participé pour la première fois à l'événement (je crois que c'était en 2004). Déjà... Démie Lecompte était l'une des photographes attitrées cette année, alors si vous êtes curieux, plusieurs images se trouvent ici, et d'autres sont à venir. Une nouveauté cette année : quelques-unes des tables rondes/événements ont été filmé(e)s en direct. Belle initiative pour les absents ou pour ceux qui se trouvaient au panel d'à côté. Rendez-vous l'an prochain à Montréal !


À propos de rendez-vous de ce genre, Les Imaginales se dérouleront (déjà) dans une semaine. J'ai l'honneur d'y être invitée pour la première fois, en compagnie des collègues auteurs et amis Éric Gauthier et Jonathan Reynolds. En plus de marcher longuement dans Épinal (vous me connaissez), ville qui me semble fort charmante, je serai bien entendu en séances de dédicaces, mais aussi présente à trois panels. Dire que ma valise n'est pas encore complètement défaite du Danemark, où je suis allée à la mi-avril avec mon amie voyageuse Andrée-Anne. Un voyage de dix jours inoubliable en terres de contrastes, décidé de manière un peu impromptue, afin de souligner l'avancement de ma thèse (dont le dépôt initial est prévu en août, enfin). 


Thèse qui a significativement ralenti mon rythme d'écriture, à commencer par le retravail sur le roman en chantier, Quelques battements d'ailes avant la nuit. Tant bien que mal, je suis parvenue à écrire deux nouvelles au cours des six derniers mois, "Takwakin", qui figure au sommaire de Solaris no 202, et "Les météores saignent", qui sera pour sa part publiée en juin chez Belfond, dans l'enthousiasmant Crimes au musée, puis ensuite chez Druide en septembre (coédition France-Québec). Ai-je dit que j'en étais très contente ?
J'ai aussi la satisfaction de m'être impliquée dans différents projets qui mettent notamment la relève à l'honneur, par exemple le Prix littéraire Clément-Marchand, qui sera remis le 25 mai prochain, à la librairie Perro (Shawinigan). Et, encore et toujours, les revues, format que j'affectionne tant. Nouveauté à signaler du côté de Brins d'éternité, qui a fait paraître son 47e numéro à Boréal (on vous prépare d'ailleurs des surprises pour le no 50!), du Sabord aussi, dont le numéro 106/Crépuscule est en kiosque depuis fin-mars (et dont les lancements du #107 auront lieu les 20 et 22 juin - j'en reparlerai), des Libraires, bien sûr (avec son centième numéro anniversaire - ne vous surprenez pas de ne pas y trouver la chronique "Littératures de l'imaginaire", qui revient à tous les deux numéros)... J'ai également commencé à travailler pour un quatrième périodique, dont je reparlerai au courant du mois de mai (mystère, mystère).

Voilà qui referme le panorama, je crois. Belle fin de presque-printemps !